La Grenade (Intro) – Song and Lyrics by 113

0
75

Discover the poetic beauty in ‘La Grenade (Intro)’ by 113. This lyric breakdown takes you on a journey through the artist’s thoughts, emotions, and the story they aim to tell. From clever metaphors to evocative imagery, we delve into the nuances that make this song a lyrical masterpiece. Whether you’re a fan of 113 or a lover of well-crafted words, our detailed analysis will give you a deeper understanding and appreciation of this song.

Eh
Ouais
Tien passe moi une clope
Dis donc sa fessait longtemps hein
Ah ouais sa fessait longtemps mais sa valait vraiment le coût d’attendre

Prévient tout le monde, d’un bout a l’autre de la ville,
Le 113 arrive et ça va faire mal!
Tiens, dégroupais la grenade

Eh ouais ouais j’ai dégroupais la grenade

Ce qu’on aime c’est le gros son la famille
Ce qu’on préfère c’est briser le système
On respect les anciens, les plus jeunes du jour
Près, jamais HS
Tant qu’y aura du monde pour nous soutenir
113 pour maintenir
Oh la communauté toujours la pour représenté les quartier
Les plus dérouté les mec, les plus dégoutté de la vie
On vient du 9.4.

J’ai vu tout ça dans le 9.3.
Des poteaux dans le 9.2.
De la famille dans le 9.5.
Des connaissance dans le 91, 75, 77, 78
Toutes les provinces
Nord-sud S.O.S
113 degrés a l’ombre
L’album, ce qu’on donne c’est tout ce qu’on a,
Ce qu’on tante de ce que dieu nous donne
C’est le vécu qui parle le 113 qui défouraille
Rim’k, A.P., Mokobé

Ce qu’on aime c’est le gros son la famille
Ce qu’on préfère c’est briser le système
On respect les anciens, les plus jeunes du jour
Près, jamais HS
Tant qu’y aura du monde pour nous soutenir
113 pour maintenir
Oh la communauté toujours la pour représenté les quartier
Les plus dérouté les mec, les plus dégoutté de la vie
On vient du 9.4.

J’ai vu tout ça dans le 9.3.
Des poteaux dans le 9.2.
De la famille dans le 9.5.
Des connaissance dans le 91, 75, 77, 78
Toutes les provinces
Nord-sud S.O.S
113 degrés a l’ombre
L’album, ce qu’on donne c’est tout ce qu’on a,
Ce qu’on tante de ce que dieu nous donne
C’est le vécu qui parle le 113 qui défouraille
Rim’k, A.P., Mokobé