Au Pays Des Calottes – Song and Lyrics by Abbittibbi

0
47

Discover the poetic beauty in ‘Au Pays Des Calottes’ by Abbittibbi. This lyric breakdown takes you on a journey through the artist’s thoughts, emotions, and the story they aim to tell. From clever metaphors to evocative imagery, we delve into the nuances that make this song a lyrical masterpiece. Whether you’re a fan of Abbittibbi or a lover of well-crafted words, our detailed analysis will give you a deeper understanding and appreciation of this song.

Un quarante onces de lumière
A coulé sur le petit jour
Dans la rosée du cimetière
Je voudrais dormir pour toujours

Chemin de croix, dernière station
Moi qui pensais trouver ici
Un peu d’argent et d’affection
Ici finit la garantie

Payé ma chambre avec des promesses
Donné guitare pour déjeuner
Quand le soleil s’est tué à l’ouest
Vendu mon char pour un looney

D’valeur la job a pas marché
Au pays des calottes
Toujours quelqu’un plus vite que toé
Au pays des pick-up

Ah si le vent pouvait se l’ver
Au moins j’saurais par où aller

Ça va finir versus la reine
Moi je veux juste rentrer chez moi
Qu’à mette sa police overtime
Chien affamé n’a plus de loi

J’vas crisser l’feu dans l’sapinage
J’vas v’nir pompier, c’est comme rien
J’vas casser un’vitre dans l’voisinage
J’vas aller en prison avec les Indiens

Je sens monter douce vengeance
Je sens venir la grosse tempête
Faut pus que j’pense, faut pus que j’pense
Faut qu’je voye quelqu’un, bandit ou prêtre

Y’en a toujours un pire que toé
Au pays des calottes
Qui va donner qu’est-ce qu’y a volé
Au pays des pick-up

Ah si le vent pouvait se l’ver
Au moins j’saurais par où aller

Ma faute, ma faute, toujours ma faute
Une grosse roche au fond du ravin
Comment voir le bonheur des autres
Quand su’ton bord t’as du chagrin

Y’adorent la mort, y croyent en Dieu
Ces habitants au cœur blindé
Y veulent avoir l’air généreux
Sans jamais, jamais rien donner

Mon cœur, allume tes hasards
Vas-tu quémander l’amitié
Sous ces étoiles qui t’ignorent
Chez tous ces gens heureux sans toé?

Sont pas comme dans’publicité
Au pays des calottes
Ontarien, on t’as rien d’mandé
Au pays des pick-up

Ah si le vent pouvait se l’ver
Au moins j’saurais par où aller

Tout nu dans’rue avec ma poche
Et m’en allant maudire le nord
M’as peinturer su’l’cap de roche
« Richard love personne anymore »